contact expositions galeries biographie accueil

 

En plus de la joie d'avoir chez vous ou dans votre entreprise un bel objet, sachez que défiscaliser dans les œuvres d'art n'est pas à priori le réflexe des investisseurs et pourtant, le placement en œuvres d'art est sans doute celui qui procure le plus d'avantages fiscaux.

 

Conseils en défiscalisation des œuvres d'art

 

Entreprises: Défiscalisez et réduisez les impôts de votre société tout en constituant, pour l'entreprise un patrimoine sûr, valorisant, artistique et culturel :

Achat : Les achats d'œuvres originales d'artistes vivants sont désormais admis en déduction du résultat imposable des entreprises. Cette déduction qui est pratiquée par fractions égales pendant cinq ans au titre de l'exercice d'acquisition et des quatre années suivantes ne peut excéder au titre de chaque exercice la limite de 5 pour mille du chiffre d'affaires minorée du total des déductions mentionnées à l'article 238 bis AA du CGI, et doit être affectée à un compte de réserve spéciale figurant au passif du bilan. L'œuvre est enregistrée en immobilisation et doit être exposée dans les locaux pendant 5 ans. (Article 238Bis AB du code général des impôts)

 

 

Particuliers: Si vous aimez la peinture ou la sculpture, les bibelots et les antiquités,
acheter des oeuvres d'art peut allier plaisir et défiscalisation.

En effet, les œuvres d'art sont depuis l'origine exonérées d'impôt de solidarité sur la fortune. Ainsi, au lieu de payer l'ISF sur des placements boursiers finalement peu rentables, pourquoi ne pas investir dans un tableau de maître ou une sculpture contemporaine ?
Quand les revenus sont juste à la frontière des 720 000 €, l'achat d'une oeuvre d'art peut permettre d'échapper à l'ISF !

De plus, l'achat d'une oeuvre d'art est exonéré de plus-value passé 12 ans. Sachant qu'un abattement de 10% est consenti chaque année au delà de deux années de détention, la plus-value normale de 27% s'éteint d'elle-même au bout de 12 ans. Evidemment, ceci est possible si l'on peut attester de la date d'achat par la fourniture d'une facture.
Sachant que les œuvres d'art peuvent être évaluées à seulement 5 % du patrimoine transmis lors d'une succession, si aucune vente publique n'est réalisée dans les deux ans après le décès, l'oeuvre sera taxée sur une valeur bien moindre.


 

Vous ne trouvez plus aucune raison d'attendre pour vous offrir votre coup de coeur ?

Alors, contactez moi :

info@cecilepernot.com
Cécile Pernot du Breuil